conclusion


conclusion

conclusion [ kɔ̃klyzjɔ̃ ] n. f.
• 1265; lat. conclusio, de concludere conclure
1Arrangement final (d'une affaire). règlement, solution, terminaison. Conclusion d'un traité, d'un mariage.
2Log. Proposition dont la vérité résulte de la vérité d'autres propositions (prémisses). Conclusion d'un syllogisme. Cour. Jugement qui suit un raisonnement. Déduire, tirer une conclusion. enseignement, leçon; prouver. « J'étais déjà arrivé à cette conclusion que nous ne sommes nullement libres devant l'œuvre d'art » (Proust). Adv. (Fam.) En un mot, au total. Conclusion, il n'y a rien à faire. 1. bref. Loc. adv. En conclusion : pour conclure, en définitive. ⇒ ainsi, donc.
3Dr. Au plur. CONCLUSIONS : acte de procédure par lequel une des parties porte ses prétentions à la connaissance du tribunal et de son adversaire. Conclusions écrites, verbales. Poser, signifier, déposer des conclusions. Conclusions du Ministère public.
4Fin, issue. Les événements approchent de leur conclusion. Ce qui termine un récit, un ouvrage. dénouement, épilogue, 1. fin. Conclusion d'un discours. péroraison. Conclusion d'une fable. morale, moralité. Mus. coda.
⊗ CONTR. Commencement, début, introduction, préambule, prémisse.

conclusion nom féminin (latin conclusio, -onis) Action de conclure une affaire, de la mener à son terme : La conclusion d'un traité. Développement marquant la fin d'un discours, d'un texte et en dégageant éventuellement la synthèse ou la morale. Conséquence déduite d'un raisonnement, d'une observation : Tirer les conclusions d'un échec. En logique, proposition qui se déduit d'autres propositions, les prémisses. ● conclusion (citations) nom féminin (latin conclusio, -onis) Jean Racine La Ferté-Milon 1639-Paris 1699 Belle conclusion, et digne de l'exorde ! Les Plaideurs, III, 3, Léandre Samuel Butler Langar, Nottinghamshire, 1835-Londres 1902 La vie est l'art de tirer des conclusions suffisantes de prémisses insuffisantes. Life is the art of drawing sufficient conclusions from insufficient premises. Notebooks conclusion (expressions) nom féminin (latin conclusio, -onis) En conclusion, pour conclure, en conséquence, en définitive. ● conclusion (synonymes) nom féminin (latin conclusio, -onis) Action de conclure une affaire, de la mener à son...
Synonymes :
- réalisation
Contraires :
- préliminaires
Développement marquant la fin d'un discours, d'un texte et en...
Synonymes :
- épilogue
- fin
- péroraison
Contraires :
- début
- préambule
- préface
- présentation
Conséquence déduite d'un raisonnement, d'une observation
Synonymes :
- déduction

conclusion
n. f.
d1./d Action de conclure, accord final. La conclusion d'un traité, d'une négociation.
|| Solution finale, issue. L'enquête touche à sa conclusion.
d2./d Fin d'un discours, péroraison. Une conclusion digne de l'exorde.
d3./d PHILO Proposition terminale d'un syllogisme.
|| Cour. Conséquence tirée d'un raisonnement. Tirer une conclusion.
Loc. adv. En conclusion.
d4./d Plur. DR Exposé sommaire des prétentions des parties devant un tribunal.

⇒CONCLUSION, subst. fém.
I.— Action de mettre un terme à quelque chose; le résultat de cette action (cf. conclure I). La conclusion d'une affaire, d'un traité :
1. À cette note le président Wilson répondait, le 8 octobre, en mettant comme condition préalable à la conclusion d'un armistice, que les armées allemandes fussent retirées immédiatement des territoires envahis.
FOCH, Mémoires, t. 2, 1929, p. 270.
A.— Règlement final d'un accord ou de la recherche d'un accord entre deux ou plusieurs personnes ou entre États. La conclusion d'un compromis; conduire qqc. à sa conclusion; donner une conclusion définitive à qqc. Synon. arrêt, arrangement, décision, issue, réalisation, solution (cf. conclure I A). Les pourparlers commencèrent, mais on ne pouvait jamais arriver à aucune conclusion (BARANTE, Hist. des ducs de Bourgogne, t. 2, 1821-24, p. 26) :
2. Hamilcar trouva en bas, dans la salle, les hommes les plus importants de son parti : Istatten, Subeldia, Hictamon, Yeoubas et d'autres. Ils lui racontèrent tout ce qui s'était passé depuis la conclusion de la paix : ...
FLAUBERT, Salammbô, t. 1, 1863, p. 119.
Fam. Cet homme est ennemi de la conclusion. Il est difficile de finir une affaire avec lui (Ac. 1835, 1878).
SYNT. La conclusion dérisoire, heureuse, satisfaisante d'une affaire; aboutir, arriver, parvenir à une conclusion; annoncer la conclusion d'un traité; un conflit s'achemine, va vers conclusion.
B.— P. méton.
1. Ce qui termine un ouvrage littéraire, un récit. La conclusion d'un débat, d'un exposé, d'un livre. Synon. dénouement, épilogue (cf. conclure I B). Cette lettre, pleine d'hésitations et qui recule devant une conclusion définitive, la voici (DU CAMP, Mémoires d'un suicidé, 1853, p. 214).
P. ext. Dernière partie d'un ouvrage littéraire. Écrire, rédiger la conclusion d'un développement littéraire; la conclusion d'une dissertation :
3. Il [Villars] y vérifia certaines dates, certaines références, recopia sa conclusion et numérota les pages du manuscrit.
ARLAND, L'Ordre, 1929, p. 339.
Morale, enseignement qui se dégage d'un texte. La conclusion d'une fable. Synon. moralité. Enfants apprenez cette fable sa morale et sa conclusion (QUENEAU, Si tu t'imagines, 1952, p. 233).
2. Locutions
Adv. En conclusion, pour conclusion. Synon. bref, en somme :
4. Le diable se prit à geindre piteusement.
— Vous êtes au bord de la mer Rouge, Monseigneur, et moi je suis le plus malheureux des misérables. Sur ce, il chanta au chevalier la même antienne qu'aux saints, le suppliant pour conclusion de l'aider à charger cette outre sur son dos.
HUGO, Le Rhin, 1842, p. 198.
Prép. En conclusion de. Ils ne pensaient même pas que le plaisir de la chair pût venir en conclusion de ces joies délicates (AYMÉ, La Jument verte, 1933, p. 148).
Rem. S'emploie également comme synon. de en conséquence. (En) conclusion, il n'y a rien à faire.
C.— Spéc., MUS. Fin d'une phrase musicale. Accord(s) de conclusion; conclusion majeure, mineure; conclusion d'une période, conclusion de la fugue. Cf. cadence parfaite, chute, conclusif, queue. La cadence parfaite et la cadence plagale peuvent, seules, servir de conclusion à un morceau de musique (E. DURAND, Traité d'harmonie, s.d., p. 86).
D.— P. ext. Synon. de couronnement, dénouement, issue. La conclusion d'un destin, des événements; la conclusion d'une espérance, d'une idylle, d'une intrigue :
5. L'histoire, telle que Renan la conçoit, serait pour l'humanité, une sorte de bilan et de conclusion de la vie.
MASSIS, Jugements, 1923, p. 125.
II. A.— Proposition tirée des données de l'observation ou d'un raisonnement; p. ext., le point de vue de la personne ou du groupe de personnes énonçant ou soutenant cette proposition. La conclusion d'une démonstration; tels faits mènent à telles conclusions; déduire, dégager la conclusion de qqc., que...; adhérer à, adopter, émettre une conclusion. Il [le professeur Durkheim] reconnaissait que ses recherches sociologiques l'amenaient à des conclusions très voisines de celles de Kant (SOREL, Réflexions sur la violence, 1908, p. 315) :
6. J'ai conscience de démontrer parce que j'aperçois un lien nécessaire entre l'ensemble des données qui constituent l'hypothèse et la conclusion que j'en tire.
MERLEAU-PONTY, Phénoménologie de la perception, 1945, p. 440.
SYNT. (très fréq.). Conclusion audacieuse, bonne, erronée, hardie, juste, nulle, prématurée; les conclusions qui se dégagent de ces travaux; exposer la conclusion de ses réflexions; aboutir, arriver, être conduit à certaines conclusions, aux conclusions suivantes; affirmer, confirmer, infirmer une conclusion; établir, formuler une conclusion inattaquable; amener qqn à ses conclusions.
B.— P. ext.
1. Tirer la (les) conclusion(s) d'une attitude, d'un comportement; tirer les conclusions d'un échec. Madame Blanchard ne m'estime pas, ne m'aime pas. Voilà toute la conclusion que je tire de son silence (GIRAUDOUX, Pour Lucrèce, 1944, I, 5, p. 45).
2. [Avec valeur d'enseign.] Conclusions pratiques. Qu'est-ce pourtant, ai-je dit, que l'histoire, sans une pensée décidée et sans conclusion philosophique morale ou pratique? (VIGNY, Le Journal d'un poète, 1842, p. 1175).
C.— Spécialement
1. Dans le lang. admin., souvent au plur. Les conclusions des experts. Puisque je fais ici les fonctions de rapporteur, dit Colline en se levant, je soutiendrai les conclusions de mon rapport (MURGER, Scènes de la vie de bohème, 1851, p. 134) :
7. Les conclusions de cette enquête [sur le problème des transports] furent partiellement reprises par le gouvernement et mises dans le domaine de l'application par le décret-loi du 15 mai 1934...
La Navigation intérieure en France, 2, 1952, p. 13.
2. LOG. Troisième proposition d'un syllogisme dont la vérité est établie si les prémisses sont vraies :
8. Dans tous les jugements que nous venons de passer en revue, l'esprit ne procède point par voie de démonstration, comme lorsqu'il s'agit d'établir un théorème de géométrie, ou de faire sortir, par un raisonnement en forme, la conclusion des prémisses.
COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances, 1851, p. 70.
P. ext. La logique des passions renverse l'ordre traditionnel du raisonnement et place la conclusion avant les prémisses (CAMUS, L'Homme révolté, 1951, p. 58).
III.— Au plur., JUST. Acte de procédure dans lequel chaque partie (demandeur, défendeur) fait connaître ses prétentions, ses chefs de demande ou ses moyens de défense; l'énoncé de ces requêtes. Déposer, poser, signifier ses (des) conclusions; demander qqc. par conclusions; le juge répond aux chefs de conclusions. Le commissaire près du Tribunal d'Appel donnera ses conclusions par écrit, dans les dix jours qui suivront la réception des pièces (Code civil, 1804, art. 293, p. 55) :
9. ... les avoués, pour corser leurs notes d'honoraires, ajoutent aux dossiers de leurs clients des conclusions sur papier timbré qui sont taxées fort cher.
G. DUHAMEL, Confession de minuit, 1920, p. 189.
SYNT. Prendre des conclusions à l'audience; conclusions au fond; conclusions principales, subsidiaires, additionnelles; conclusions écrites, verbales; conclusions recopiées au placet; des conclusions jugées irrecevables.
Conclusions du Ministère public. Énoncé des avis du Ministère public dans les affaires où il intervient comme les affaires criminelles ou le jugement des mineurs. Le procureur de la République a donné ses conclusions. Ses conclusions ont été suivies (Ac. 1932).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. [Ca 1240 d'apr. FEW t. 2, p. 1011] ca 1260 « proposition finale qui dérive d'autres propositions » (BRUNET LATIN, Trésor, éd. F. J. Carmody, III, 62, 8); XIVe s. loc. adv. en conclusion « en conséquence » (BERSUIRE, f° 6 ds LITTRÉ); 2. ca 1375 dr. « acte de procédure selon lequel chaque partie fait connaître ses prétentions en se fondant sur les faits exposés » (Modus et Ratio, éd. G. Tilander, 171); ca 1450 plur. (MONSTREL., liv. I, ch. 48 ds LITTRÉ); 3. ca 1260 « dernière partie d'un discours oratoire, d'une lettre » (BRUNET LATIN, Trésor, III, 14, 1); ca 1283 « fin (d'un ouvrage) » (PH. DE BEAUMANOIR, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, titre du § 1982); av. 1380 « fin, en général ». (BERS., T.-Liv., ms. Ste-Gen., f° 376e ds GDF. Compl.). Empr. au lat. class. conclusio « fin », attesté comme terme de rhétorique et de logique. Fréq. abs. littér. :2 087. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 2 327, b) 2 294; XXe s. : a) 3 032, b) 3 837. Bbg. ASCOLI (C. I.). Saggiuoli diversi. Archivo glottologico italiano. 1890, t. 11, p. 436.

conclusion [kɔ̃klyzjɔ̃] n. f.
ÉTYM. V. 1260; lat. conclusio, du supin de concludere. → Conclure.
1 Arrangement final (d'une affaire). Règlement, solution, terminaison. || Conclusion d'un traité; d'un mariage.Fin. || Ce fut la conclusion de ses mésaventures. Couronnement, issue. || Les événements se dessinent, approchent de la conclusion.
Cour. Ce qui termine un récit, un ouvrage. Dénouement, épilogue, fin. || La conclusion d'un discours. Péroraison. || La conclusion de ce livre en résume la teneur. || Conclusion d'une fable. Morale, moralité.
1 Belle conclusion, et digne de l'exorde !
Racine, les Plaideurs, III, 3.
2 Aussi fit-elle (cette scène) une avantageuse conclusion aux divertissements de ce jour (…)
Molière, la Princesse d'Élide, Intermède, VI.
Mus. Fin d'une phrase musicale ou d'une séquence, selon les règles de la composition (dans un système donné). || Accords de conclusion. || Conclusion d'une période. Cadence. || Conclusion d'une fugue. Coda.
2 Log. Proposition dont la vérité résulte de la vérité d'autres propositions (prémisses). Conclusion d'un syllogisme.Cour. Jugement qui suit un raisonnement. || Sa conclusion est fausse. || Déduire, tirer une conclusion de qqch. Enseignement, leçon; prouver.
3 Ce n'est pas assez de compter les expériences, il les faut peser et assortir, et les avoir digérées et alambiquées pour en tirer les raisons et conclusions qu'elles portent.
Montaigne, Essais, III, VIII.
4 Tous leurs principes sont vrais, des pyrrhoniens, des stoïques, des athées, etc. Mais leurs conclusions sont fausses, parce que les principes opposés sont vrais aussi.
Pascal, Pensées, VI, 394.
5 La majeure en est inepte, la mineure impertinente, et la conclusion ridicule.
Molière, le Mariage forcé, 4.
6 (…) j'étais déjà arrivé à cette conclusion que nous ne sommes nullement libres devant l'œuvre d'art (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XV, p. 25.
7 Ce sont moins en effet les conclusions identiques qui font les intelligences parentes, que les contradictions qui leur sont communes.
Camus, le Mythe de Sisyphe, p. 132.
Adverbial. Fam. Bref, en un mot, au total. || Conclusion, il n'y a rien à faire.
8 Conclusion, qu'il ne la put fléchir.
La Fontaine, Contes, « Le faucon ».
En conclusion (loc. adv.). Ainsi, donc; prendre (à tout prendre), somme (somme toute, en somme). — ☑ Vx. Pour conclusion (même sens).
9 La galante fit chère lie (…)
La voilà pour conclusion,
Grasse, mafflue et rebondie.
La Fontaine, Fables, III, 17.
3 N. f. pl. (1453). || Conclusions : acte de procédure par lequel une des parties porte ses prétentions à la connaissance du tribunal et de son adversaire. || L'avoué a pris ses conclusions. || Conclusions écrites, verbales. || Conclusions recopiées sur placet. || Poser, signifier, déposer des conclusions. || Conclusions irrecevables. || Conclusions principales, subsidiaires. || Conclusions alternatives. || Conclusions au fond, exceptionnelles. || Conclusions primitives, additionnelles. || Les conclusions saisissent le tribunal, en fixent et en limitent la compétence, mettent en état la procédure.
10 Les avoués auront exclusivement le droit de postuler et de prendre des conclusions dans le tribunal pour lequel ils seront établis.
Loi du 27 ventôse an VIII, art. 94.
11 L'affaire sera en état, lorsque la plaidoirie sera commencée; la plaidoirie sera réputée commencée, quand les conclusions auront été contradictoirement prises à l'audience.
Code de procédure civile, art. 343.
Conclusions du Ministère Public : avis fourni par l'organe du Ministère Public sur la valeur des prétentions des parties; avis que donne le Ministère Public dans les affaires où la communication préalable est exigée (cf. Code de procédure civile, art. 83). || Ce procureur de la République donne ses conclusions.
CONTR. Commencement, début. — Avant-propos, exorde, exposition, introduction, préambule, préliminaire, prémisses.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • conclusion — con·clu·sion /kən klü zhən/ n 1: a judgment or opinion inferred from relevant facts our conclusion upon the present evidence Missouri v. Illinois, 200 U.S. 496 (1905) 2 a: a final summarizing (as of a closing argument) b: the last or closing part …   Law dictionary

  • conclusion — CONCLUSION. s. fém. Fin d une affaire, d un discours. La conclusion d un traité, d une affaire. Il faut venir à la conclusion. La conclusion fut que... f♛/b] On dit familièrement, qu Un homme est ennemi de la conclusion, pour dire, qu Il est… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Conclusion — Con*clu sion, n. [F., fr. L. conclusio. See {Conclude}.] 1. The last part of anything; close; termination; end. [1913 Webster] A fluorish of trumpets announced the conclusion of the contest. Prescott. [1913 Webster] 2. Final decision;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Conclusion — may refer to: Logic Logical consequence Affirmative conclusion from a negative premise, a logical fallacy Music Conclusion (music), the end of a musical composition The Conclusion, an album by Bombshell Rocks Conclusion of an Age, an album by the …   Wikipedia

  • conclusion — UK US /kənˈkluːʒən/ noun ► [C] a decision or judgment that is made after careful thought: »The findings and conclusions of the report are simply guidelines, not rulings. reach/come to/draw a conclusion »Information is gathered into a profile and… …   Financial and business terms

  • conclusión — sustantivo femenino 1. Acción y resultado de concluir o concluirse: La conclusión de la autopista facilita la comunicación entre las dos ciudades. La conclusión del presupuesto obliga a dejar las obras inacabadas. 2. Resolución o consecuencia a… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • conclusion — Conclusion, Conclusio, Epilogus, Coronis. La conclusion d une oraison, Peroratio. Encore que je me taise, la conclusion mesme dit que, etc. Vt taceam, conclusio ipsa loquitur, nihil, etc. Pour conclusion, Summa illa sit. Conclusions courtes,… …   Thresor de la langue françoyse

  • conclusion — Conclusion. s. f. v. Fin que l on met à quelque chose, particulierement à une affaire, à un discours. La conclusion d un traité, d une affaire. il faut venir à la conclusion. la conclusion fut que, &c. On dit, qu Un homme est ennemi de la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • conclusión — (Del lat. conclusĭo, ōnis, y este trad. del gr. ἐπίλογος). 1. f. Acción y efecto de concluir. 2. Fin y terminación de algo. 3. Resolución que se ha tomado sobre una materia después de haberla ventilado. 4. Aserto o proposición que se defendía en… …   Diccionario de la lengua española

  • conclusion — late 14c., deduction or conclusion reached by reasoning, from O.Fr. conclusion conclusion, result, outcome, from L. conclusionem (nom. conclusio), noun of action from pp. stem of concludere (see CONCLUDE (Cf. conclude)). Also, from late 14c. the… …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.